Moulaye FANNY, homme aux milles facettes.

 

Moulaye est surprenant dans tous les sens du terme.

À 26 ans il incarne ce que le monde a certainement de plus beau à offrir : la diversité. 

Né en Côte d’ivoire, il vit ses années lycée au Togo plus précisément à Lomé. C’est à Paris, après une prépa, qu’il intégrera quelques années plus tard une école d’ingé. 

Aujourd’hui il est ingénieur en système embarqué dans le domaine ferroviaire. Vous pourriez alors ironiquement nous questionner : « Rien que ça ? », et bien à vrai dire nous sommes ravis que vous posiez la question :  il y a beaucoup plus. 

Moulaye est un grand fan de gourmandises salées ET sucrées par la même occasion, et si son parcours professionnel est en tout point admirable, ses talents pâtissiers sont, eux, épatants. 

Du coup, et pour le plus grand bonheur des foodies, Moulaye enfile une autre casquette : celle de blogueur culinaire. Suivi par plus de 13 000 abonnés sur Instagram il donne parfois envie à ces derniers de traverser leur écrans et ceux sans AU-CUNE exagération. 

Nous récapitulons donc : Ingénieur, pâtissier autodidacte et blogueur. 

Après ça, plus aucune combinaison ne vous semblera impossible. La promesse est faite. 

C’est avec beaucoup d’humilité et d’amour qu’il nous a parlé de la passion qui fait jazzer son coeur, des rêves qu’il réalise aujourd’hui et d’Instagram son réseau social favori.

IMG_20180531_214744_666

Comment est né ta passion pour la cuisine ?

J’ai toujours un peu de mal à répondre à cette question mais la réponse est en fait très simple c’est pour le plaisir de créer et de partager. J’ai commencé la cuisine pas à pas en regardant comment on faisait les plats de bases. Ma mère me dit souvent qu’étant petit j’étais tout le temps avec elle dans la cuisine pour voir ce qui s’y passait. Je pense que mon père à aussi été une grande inspiration, il aimait aussi préparer ses plats favoris du pays et comme il avait fait ses études en France sa cuisine était très influencée par la culture culinaire française

En quelques mots, comment tu décrirais ta cuisine ?

Je dirai qu’elle est simple et élégante.

 Comment définis tu ton aventure de blogueur culinaire depuis que ta communauté a augmenté ?

 Fantastique !

FB_IMG_1531264626540.jpg

 Du coup, à quoi ressemble la vie quotidienne depuis ?

Beaucoup de choses ont changées ! Beaucoup plus de sollicitations, de partenariats, de rencontres avec les chefs, les évènements food, les testings de restaurants, de produits etc… 

Beaucoup plus de messages des personnes qui me suivent également, qui m’envoient toujours de très beaux messages pour m’encourager et me dire qu’ils adorent ce que je fais. Récemment j’ai même eu des gens qui me disaient qu’ils adoreraient faire de la pâtisserie avec moi et une personne qui m’a demandé si je cherchais un apprenti en pâtisserie parce qu’elle pensait que j’étais chef… ça m’a bien fait rire ^^

 Tout ça, parce que j’ai aussi également beaucoup progressé en pâtisserie de mon côté grâce à toutes les rencontres que j’ai faites récemment.

 

On risque d’attirer tous les foodies d’Instagram sur ton palier ….mais comment sont nés les fameux Moultea-Time que tu organises chez toi ?

C’est tout simplement partie d’un délire entre amis. Grâce à instagram j’ai rencontré un bon groupe d’amis passionnés de food comme moi et on dirait presque qu’on se connaît depuis 10 ans tellement on s’entend bien. Après les avoir fait saliver avec mes photos pendant un bon bout de temps, on s’est dit pourquoi ne pas se faire un petit goûter chez moi où je pourrai leur faire découvrir mes réalisations. J’avais un peu la pression intérieurement, fallait pas que je me loupe ! J’ai dit oui avec grand plaisir parce que j’adore reçevoir des amis chez moi et leur confectionner des pâtisseries. À ma grande surprise ils ont adoré mes pâtisseries, je ne m’attendais pas du tout à autant de compliments, j’étais rouge mais HEUREUSEUMENT que ça ne se voit pas ahah.

Voilà c’est comme ça qu’en rigolant j’ai pensé à ce terme «Moulteatime » et c’était lancé ! 

 On imagine que c’est plus difficile de concilier ta vie professionnelle et ton activité de blogueur à présent ? Comment t’organises tu ?

C’est peu plus difficile qu’avant c’est sûr car j’ai plus de sollicitations mais mon boulot reste la priorité évidemment. Je privilégie les activités en fin de journée après le boulot ou le week-end. Je ne vais pas mentir, parfois c’est dur d’enchaîner journée de boulot puis évènement food ensuite, sans compter les pâtisseries que je fais aussi pour mon blog. 

 

 

 

 

 Dernièrement et en partie grâce à Instagram tu as eu la chance de rencontrer Philippe Conticini puis de faire goûter tes créations au chef pâtissier Cédric Grolet. Quels ont été les coulisses de ces deux rencontres ?

Incroyable laisse tomber ! Si on m’avait dit que j’allais rencontrer ces deux légendes de la pâtisserie en quelques mois je n’aurais jamais cru ! J’étais sur un nuage…

J’ai eu la chance de rencontré Philippe Conticini lors d’un évènement chez Michel Cluizel à l’occasion de leur collaboration autour d’une gamme de chocolat et praliné professionnel. 

J’ai pensé toute la journée à cette rencontre, je n’étais pas sûr de le rencontrer car j’y suis allé le soir après le boulot donc il y avait des chances qu’il soit déjà parti. Je me suis pressé dans le métro et à peine arrivé, je l’ai vu et j’étais rassuré. Philippe Conticini est comme dans mes rêves : gentil, doux, attentionné, paternel, passionné et doté d’un savoir INCROYABLE ! J’ai été frappé par ses connaissances qui vont jusqu’à l’échelle macroscopique, de la protéine par exemple dans un jaune d’œuf qu’il utilise dans un certain biscuit en fonction du résultat qu’il veut obtenir… c’est impressionnant ! Je l’ai déjà dit et je le redis encore, pour moi, c’est la PAPE de la pâtisserie, y a rien à dire.

 

Et c’est pas tout ! Le jour où il a commencé à me suivre sur instagram j’étais déjà aux anges mais alors là… Après avoir discuté avec lui pendant 20 ou 30 minutes, je lui demande timidement si je peux faire une photo avec lui. Il me répond « Oui bien sûr avec plaisir » avant de me demander :  « Vous n’avez pas un compte instagram vous ? Dimples Man c’est ça non ? J’ai reconnu le chapeau mais je n’étais pas sûr». J’étais dans un état indescriptible, je pense qu’intérieurement j’étais rouge comme une tomate mais encore une fois heureusement que ça ne se voit pas. 

 

 

Avant que je parte il me dit « J’aime beaucoup vos réalisations, j’adore ce que vous faites, c’est bien ! ça fait plaisir de voir des amateurs pâtisser à ce niveau-là ! ». Je n’ai même pas su quoi répondre… que dire de plus ? Je lui ai dit merci 50 fois et je suis parti avec les yeux qui brillaient comme la Tour Eiffel. GRAND MERCI Mr Conticini !

 

 

 

Quant à ma rencontre avec Cédric Grolet, ça peut paraître incroyable, mais tout part d’une blague sur Instagram. 

J’avais réalisé une tarte aux framboises et Cédric Grolet l’a commenté en me disant «Superbe, félicitations » j’ai encore une fois sauté au plafond comme d’habitude.

Du coup j’ai répondu à son commentaire et en bonne groupie que je suis, j’ai fait un screenshot de son commentaire que j’ai ensuite posté en story en le remerciant encore et avec un petit message disant « je vous l’apporte quand vous voulez » sur l’instant je l’avais vraiment dit pour blaguer ….et là il répond à ma story !

É-NOR-ME ! Je n’y croyais pas au début tellement c’était improbable…. 

Il doit avoir des millions de messages et de personnes qui le taggue sur instagram et je ne sais même pas par quel hasard il en est venu à commenter ma photo d’une part puis à répondre à ma story en plus dans la même soirée…

J’aurai dû jouer au loto ce jour-là ! Il me répond donc « avec plaisir, prenez rdv avec mon assistant, à l’adresse mail suivante ». J’ai fait un screenshot que j’ai envoyé à ma petite sœur et mon petit frère direct…. Eux même n’y croyaient pas tellement c’était dingue !

Après quelques mois d’échanges avec son assistant le temps de trouver une date, car le chef est très très occupé comme je m’en doutais, je me retrouve au Meurice pour faire goûter mes petites pâtisseries à Cedric Grolet qui est pour moi, avec Amaury Guichon, l’un des meilleurs pâtissiers du monde.

Je me suis préparé pendant des jours avant, car je bosse en même temps donc je faisais mes préparations le soir en rentrant, j’ai même réalisé un entremet le matin à 6h avant de partir au boulot, devant les yeux de ma maman qui était en vacances chez moi et qui m’encourageait à chaque fois. Je lui expliquais les différentes étapes, le pochage etc… elle a tout validé ahah.

 

 

Le jour J j’ai pris un RTT  car je devais faire la viennoiserie le jour même et finaliser les différents montages avant de partir au Meurice. 

Me voilà donc en STRESS avec mes gâteaux dans un Uber pour aller au Meurice, j’avais tellement peur qu’il y ait de la casse sur le trajet en plus il faisait un peu chaud et ça n’arrangeait pas les choses. Mais heureusement tout est arrivé en bon état ☺

Je suis rarement stressé mais là par contre je ne faisais pas le fier devant ce monstre de la pâtisserie. La rencontre s’est très bien passée, on a bien échangé avec le chef qui était vraiment très sympa, souriant, top quoi ! Il m’a fait faire le tour des cuisines, de son labo, de sa boutique, j’ai rencontré son équipe etc…   Super sympa ! 

Viens maintenant l’étape du verdict après la dégustation… suspense ahah 

 Et là GROS coup de cœur de Cédric Grolet pour mes viennoiseries ! Il me dit « Vos pains au chocolat sont trop trop bons ! J’ai appelé toute mon équipe pour leur faire goûter et leur dire de prendre des notes. J’adore les pains au chocolat éclatés et les vôtres sont vraiment comme j’aime, bien feuilletés en plus. C’était tellement bon que j’en ai mangé deux ! ». Je suis resté bouche-bée. 

Et il continue en disant : 

« Les Kouign-amann aussi vraiment très bons ! Moi j’adore ça et d’habitude c’est très sucré alors que les vôtres pas du tout ! En plus ils sont bien caramélisés et feuilletés, c’est top ! Bravo parce qu’hônnetement je ne pourrai pas refaire ça chez moi » No comment… que dire quand un chef de ce rang vous dit ça ? Je n’avais pas les mots. C’était une superbe expérience. 

Personal-franklynk-weeatafrica-paris-5

On va casser l’ambiance.

Malgré toutes les belles rencontres faites grâce à Instagram existe t’il une sorte de dark side  ?

 Absolument… et un DARK SIDE qui ne cesse de grandir avec la popularité d’instagram, ça donne lieu à un tas de dérives malheureusement….

Pour commencer il y a ceux qui utilisent des robots, logiciels et achètent des likes et follow sur internet pour grossir leur communauté et ainsi duper les agences de marketing, les marques etc…

Je ne sais pas comment les agences, marques etc arrivent à se faire avoir encore aujourd’hui tellement c’est flagrant ! Ces gens-là sont invités dans des palaces, finissent community manager au détriment d’autres personnes passionnés, qui font du très bon boulot sans tricher…. Je trouve ça pitoyable.

Tu as aussi ceux qui courent partout pour être les premiers à poster une nouvelle pâtisserie, une nouvelle adresse, donner leur avis pour qu’on dise qu’ils étaient les premiers. Les mêmes qui se prennent la tête parce qu’un autre à parler d’une adresse avant eux… NO COMMENT.

D’autres critiquent tout, à coups de mots sanglants alors qu’ils ne sauraient pas t’expliquer la différence entre une crème montée et une chantilly… et encore moins faire une anglaise!

Ils n’ont pas conscience du poids des mots et l’impact que ça peut avoir sur les commerces… derrière chaque réalisation se cachent des hommes et des femmes qui travaillent jours et nuits pendant des heures, on a parfaitement le droit de critiquer c’est normal. On a le droit de ne pas apprécier tel ou tel goût par exemple, de préférer tel ou tel élément mais quand je vois des publications de certaines personnes qui disent « c’est dégueulasse », « c’est sans intérêt »,  c’est blessant… Un peu de respect s’il vous plaît.

Certains  pensent que sous prétexte du nombre de followers, on doit leur dérouler le tapis rouge dans tous les restaurants/pâtisseries/hôtels/palaces,etc… au moindre verre d’eau qui n’a pas été rempli au bout de 30 secondes c’est tout de suite une affaire d’état avec scandales, publications, stories pour alerter les grands chefs et derrière se faire inviter avec service aux petits oignons…

La jalousie ou bêtise de certains qui vont voir les publications des autres pour ensuite envoyer des messages aux chefs pour se plaindre de ne pas avoir eu tel ou tel traitement, ou n’avoir pas gouté tel ou tel plat fait peur.

Tu as aussi ceux qui envoient des messages pour se plaindre de ne pas avoir été invité à tel ou tel évènement et ceux qui envoient des messages pour se faire inviter parce qu’ils ont Xk followers… c’est incroyable !

Et enfin ceux qui envoient des messages à des hôtels pour réclamer des nuits gratuites contre un article…. ou qui envoient des messages aux restaurateurs pour réclamer un dîner contre une publication, une pâtisserie contre une photo sur leur compte Instagram…

 

 

 

 

Instagram a déplacé le rapport de force du côté des « influenceurs » alors que ça ne devrait pas être le cas.

La liste est longue… la cerise sur le gâteau c’est ceux qui intellectualisent absolument tout ! Ils ont le palet absolu, sont des héros de la food, sauveurs de nos papilles, eux détiennent les VRAIS classements de tout ce qu’on peut manger. Chaque point de sauce dans l’assiette ou noisette posée sur un gâteau donne lieu à un texte de loi. Doucement les gars, on est là pour partager nos coups de cœur, échanger de bonnes adresse. Il n’y a pas besoin d’en faire des tonnes… restons simples, humbles et partageons l’émotion qu’on a ressenti en goûtant tel ou tel plat/pâtisserie.

Tous les matins je me lève et je me régale avec mes fromages blancs et muesli Carrefour, ça ne m’empêche pas de me faire plaisir avec un muesli Kluger de fou la semaine suivante…Je n’ai aucun mal à manger une salade chez moi, ou un sandwich vite fait avant d’aller me faire plaisir avec un tea time de palace. Un jour je vais kiffer ma crêpe au Nutella et un autre jour je vais prendre mon pied avec la pâte à tartiner « Le Grain » de Edwart. Cela ne m’empêche pas de mettre en valeur et de défendre le travail des artisans et des bons produits !

 

 

 

 


Dans un registre un peu plus joyeux et surtout plus authentique : peux tu nous parler du nouveau concept de TEA TIME créer en collaboration avec Ibrahim, un passionné comme toi 🙂 ? 

Le fameux « BrosInPastriz » ahah. 

Ibrahim ( @le.groumand) est vraiment l’une de mes plus belles rencontres d’Instagram ! On est tous les deux ingénieurs et passionnés de pâtisserie, donc on a tout de suite accroché !  

Mais au-delà de ça, c’est comme un frère aujourd’hui, on ne se connaît que depuis 1 ou 2 ans maximum mais on est vraiment très proches. On partage la même vision des choses, on se parle quasiment tous les jours, on s’entend super bien, on est déjà parti en vacances ensemble et tout… certains pensent même qu’on est vraiment frères ahah c’est mon bro !   

En ce qui concerne le « BrosInPastriz » en réalité, chacun y avait pensé de son côté avant même qu’un jour on en parle tous les deux. On partagent nos pâtisseries avec nos communautés via Instagram et on a vraiment beaucoup de retours des personnes qui nous suivent depuis longtemps et adorent ce qu’on fait. Ils sont toujours là pour liker nos photos, commenter avec de beaux compliments donc on voulait partager encore plus avec eux en réalisant ce tea time à 4 mains. C’était l’occasion de rencontrer pour la première fois, plusieurs personnes qui nous suivent et avoir des retours sur le goût de nos pâtisseries. On est amateurs, on fait goûter nos pâtisseries à nos amis et à notre famille habituellement mais là on voulait aussi des avis extérieurs pour nous permettre de progresser. 

La première édition a eu lieu le 13 mai et ça a été un franc succès. Les 20 places ont été réservées en quelques heures…. On a eu même plus de demandes que de places et on étaient les premiers surpris de cet engouement ^^ ça s’est vraiment super bien passé ! Les gens ont été adorables et ont appréciés nos pâtisseries. Enormément de compliments et de bons retours  encore une fois, ça fait énormément plaisir.

Une question un peu plus légère : Si l’on donne 20 000 euros à Moulaye Fanny, là tout de suite, qu’est ce qu’il en fait ? 

Je prends le prochain vol pour Babi* (Abidjan) !

 

Project 6

 

 

 

 

 

 

2 réponses sur « Moulaye FANNY, homme aux milles facettes. »

  1. Superbe article. Celui-ci nous confirme dans tes multiples talents….je me réjouis de voir tes magnifiques réalisations ainsi que celle de @legroumand. Vous êtes formidables!. Je te rejoins dans ce que tu dénoncés très gentiment.bonne continuation .la cuisine de dija

    Aimé par 1 personne

  2. Je viens de découvrir votre Instagram et de lire votre blog
    Les pâtisseries ont l’air merveilleuses à l’oeil Et doivent certainement être délicieuses au goût.
    Des réalisations uniques telle que la tarte à la groseille
    L’homme respectueux. conscient des valeurs et de sa chance transpire également dans les textes
    Restez comme vous êtes, talentueux, respectueux des gens et avec une belle éducation.
    Cela devient rare pour un si jeune homme.
    Bonne et belle continuation

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s